Serge Gainsbourg, la vie et le « je ne sais quoi »

Texte originalement publié en portugais le 10 juin 2016 dans mon ancien blog « C’est parti ».

Je ne sais quoi. C’est une expression française que j’adore, surtout, parce qu’elle est aussi utilisée en portugais, mais à la française. On sort au milieu d’une phrase l’expression en français. Ça m’a toujours fait sourire, même avant que j’apprenne le français. Ce que j’adore c’est son pouvoir de synthèse et sa capacité à dire l’indicible. « Je ne sais quoi » on l’utilise quand on veut dire qu’il y a quelque chose qui n’est pas comprise, mais quelque chose de bien, un plus inexplicable :

« Cette actrice est très talentueuse.  Elle a un je ne sais quoi. Elle m’enchante. »

« Serge Gainsbourg n’était pas beau, mais il avait un je ne sais quoi qui le rendait très attirant. »

img_5432
Serge Gainsbourg et son « je ne sais quoi » – Photo via Flickr

Quand on dit qu’une personne a un « je ne sais quoi », on parle d’une aura lumineuse, d’un charme, d’une magie, d’un mystère, de quelque chose impossible à expliquer, à traduire ou à définir avec exatitude. On l’utilise aussi l’expression pour faire référence à quelque chose d’inanimé, comme une ville. Paris a un « je ne sais quoi ». Rio de Janeiro a un je ne sais quoi.

Je sens que l’existence a un « je ne sais quoi ». En fait, la vie est un grand « je ne sais quoi ». On ne la comprend pas, mais elle a quelque chose d’inexplicablement bon et attrayant, malgré les éventuels chagrins. Parmi toutes les difficultés inhérentes à l’existence, on trouve de la magie, de la soif, des pulsions positives. Comme si la vie était une pierre brute, une émeraude. Mais il est impossible de savoir qu’il s’agit d’une pierre précieuse, car on voit cette pierre brute, encore sale et poussièreuse. Simplement, on reste immobile devant elle, sans savoir exactement pourquoi.

Je suis dans un moment comme celui-là. Un moment « je ne sais quoi ». Il se passe quelque chose de bon, d’attrayant et de magique, mais je n’arrive pas à savoir ce que c’est. Il y a beaucoup à savoir, mais il y a si peu, si peu de compréhension.

 

Français

Ylessa Stephanie View All →

Atipique. Rêveuse. Curieuse. Bavarde. Fascinée par l'exotisme. Passionnée de l'art, de la vie et de ses nuances. Pensive. Chanteuse (sous la douche). Citoyenne du monde. Mon rêve : être poliglote. Fan de culture d'enciclopédie et jardinière de temps en temps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :